Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sorties polars mars 2014.

Publié le

Petit choix toujours subjectif.

(Tous les résumés viennent des maisons d'édition)

 

 

 

 

Athènes, janvier 2014. La Grèce, engluée dans sa crise économique, quitte l’euro et revient à sa monnaie nationale, la drachme, décision, qui n’arrangera pas la situation. La survie quotidienne est de plus en plus difficile pour tous les citoyens, fonctionnaires ou pas – suppressions d’emplois, salaires et retraites non versés –, et pour les immigrés, victimes en sus des extrémistes de droite.
Le commissaire Charitos est confronté à trois crimes successifs. Les victimes sont tous des hommes de la « génération de Polytechnique » — celle qui, idéaliste, a occupé l’école Polytechnique en 1973, a résisté à la dictature des colonels, avant de régner sur le pays et de se remplir les poches une fois la junte renversée, à partir de 1981 surtout, quand les socialistes ont pris le pouvoir. Trois victimes donc – un entrepreneur de travaux publics, dont la société s’est enrichie à l’occasion des Jeux olympiques de 2004, un professeur de droit réputé, un dirigeant syndicaliste puissant. Sur le corps de chacun d’eux, un enregistrement audio qui reprend le célèbre slogan et indicatif radio des insurgés de l’époque, « Pain, éducation, liberté », et commenté ainsi au fil des crimes : « Le pain, nous ne l’avons pas », « L’éducation, nous ne l’avons pas », « La liberté, pour nous, c’est l’exil ».

 

 

 

Ofer Sharabi n’est pas rentré de l’école.

Le commandant Avraham Avraham, alerté par la mère d’Ofer, n’est pas plus inquiet que ça : les adolescents fuguent volontiers.

Quelques jours plus tard, après l’enquête de routine et une battue infructueuse dans le quartier de Holon où vit la famille Sharabi, il faut se rendre à l’évidence : il s’agit bien d’une « disparition inquiétante ». Le policier, rongé par ses problèmes existentiels, est loin d’aborder l’affaire avec sérénité et lucidité. Il n’a même pas repéré le comportement étrange de Zeev, le voisin prof d’anglais qui donnait des cours particuliers à Ofer.

Dans cette banlieue modeste de Tel-Aviv, chacun a quelque chose à cacher. Et Avraham Avraham se révèle être un enquêteur des plus atypiques. Il faut dire qu’en Israël, selon lui, les tueurs en série, les enlèvements sordides ou autres crimes spectaculaires, ça n’existe pas.

 

Une disparition inquiétante, premier titre d’une série traduite dans une quinzaine de pays, ne ressemble à aucun autre ouvrage du genre : le suspense oppressant, la construction singulière et la subtilité de l’analyse psychologique le placent d’emblée parmi les incontournables.

 

 

 

 

Sam et Sandrine Madison enseignent tous deux — elle l'histoire et lui la littérature — à l'université Coburn, en Géorgie. La nuit où Sandrine succombe à un mélange de vodka et de Demerol, on peut croire à un suicide. Le comportement singulier de Sam lui vaut cependant d’être accusé du meurtre de sa femme, malgré l'absence de preuve. Aux premières heures du procès, tout est envisageable : Sam semble sincèrement effondré et, à l'entendre, Sandrine avait de bonnes raisons de vouloir mourir. Pour autant, il n'est pas impensable qu'il l'ait tuée : plusieurs témoignages éclairent l'affaire d'un jour nouveau qui ne lui est pas favorable. Les souvenirs de l'accusé, qui se déploient en contrepoint des attaques du procureur et des arguments de l'avocat de la défense, brossent un paysage conjugal d'une extrême complexité, embrouillant le jugement du lecteur. Des deux conjoints, lequel a manipulé l'autre?

 

Plus qu’un « roman de prétoire », Le Dernier Message de Sandrine Madison est, pour reprendre l’impeccable formule de Joyce Carol Oates, « l'autopsie d'un mariage… mais aussi une histoire d'amour inattendue ».

 

 

En 1900, l’exposition universelle ramène à Paris une faune bigarrée de curieux, de marins, d’artistes et de scientifiques. Ichiro Watanabe et son cousin Isamu visitent les œuvres réunies sur le Trocadéro quand quelqu’un dans la foule glisse un papier dans la main de ce dernier. A peine l’a-t-il lu qu’il est abattu d’une flèche en plein cœur, à laquelle est rattachée une plume. Quelques jours plus tard, un anglais subit le même sort, marquant le début d’une série noire. Qu’est-ce qui relit ces hommes ? Inquiets pour la sécurité de leur ami Watanabe, Victor et Joseph vont se lancer dans une nouvelle enquête qui les amènera au récit d’un bateau fantôme et d’une mystérieuse cargaison... Entre marins et contrebandiers de toutes les nationalités, les dernières aventures de Victor ont des airs de bout du monde.

 

 

A la fin des années 1950, quand un jeune psychiatre prometteur, James Richardson, se voit offrir un emploi auprès du charismatique Dr Hugh Maitland, son choix est tout tracé. En partant rejoindre son poste à l'hôtel de Wyldehope, dans le fin fond de Suffolk, Richardson n’a pas un regard en arrière. Il est chargé d’un projet très controversé : une thérapie pionnière dans laquelle des patients perturbés sont maintenus endormis pendant des mois. Si cette procédure radicale et potentiellement dangereuse était un succès, cela pourrait signifier sa gloire professionnelle. Mais rapidement Richardson découvre des phénomènes étranges au cœur de cette institution. Parmi les patients, six femmes abandonnées par la société. Pourquoi Maitland est-il réticent à discuter de leurs vies passées ? Pourquoi l'infirmière stagiaire prend-elle autant de précautions quand elle passe des nuits seul avec eux ? En tentant de découvrir les secrets perturbants que renferme l'hôtel de Wyldehope, Richardson devra remettre en question toutes ses certitudes au sujet de la psyché.

 

 

Neuf mois et seize jours ont passé. Pourtant, chaque nuit, c’est le même cauchemar qui assaille l’officier de police Scott James : devant ses yeux, sa partenaire Stephanie se fait abattre en pleine rue au cours d’un braquage. Chaque nuit, Scott assiste à la scène, impuissant. Neuf mois et seize jours que Scott essaie de comprendre, enrage de ne pouvoir se rappeler précisément les faits. Qui a tiré sur Stephanie ? Pourquoi ne l’ont-ils pas descendu, lui ? Maggie n’est guère dans un meilleur état. Après avoir arpenté les zones de guerre d’Irak et d’Afghanistan à la recherche d’explosifs, la jeune berger allemand a vu son maître se faire balayer par une bombe. Depuis, la chienne est traumatisée. Pourquoi n’a-t-elle rien pu faire pour le protéger ? Muté dans une unité spéciale, Scott tente de reprendre du service à un poste de maître chien. Et le hasard veut que Maggie se trouve sur son chemin… Ensemble, ils réapprennent à travailler, à faire confiance. De nouveau sur les rails, Scott n’a qu’une obsession : rouvrir l’enquête et mettre la main sur ceux qui ont tué Stephanie. Mais ce qu’il s’apprête à découvrir pourrait bien causer sa perte, et entraîner Maggie avec lui…

 

 

La route dans la montagne est comme un serpent noir dans le désert.
Dans le rétroviseur, il voit la ville comme un mirage blanc, qui se
dissout peu à peu à mesure qu il roule. Là-bas la vie, ici la mort. Au
bout de la route la mort.
Peter Mattéus est un publicitaire à succès, heureux père de famille.
Mais le jour où il reçoit dans une enveloppe des photos récentes de sa
femme et de ses enfants et les clés d une consigne, il comprend que son
passé l a rattrapé. Contraints de se rendre sur la Costa del Sol, Peter et
sa femme Rita vont se trouver confrontés à un choix de vie ou de
mort...

 

 

Dans un quartier sans histoire de Tel-Aviv, le viol d'une jeune fille met la police en émoi. Pas d'indices, pas de témoins, pas de suspects. Le père de la victime décide de mener sa propre enquête, jusqu'à identifier Ziv Névo comme le coupable. L'affaire serait sur le point d'être classée, sans les doutes du vieil inspecteur Élie Nahoum. Pourquoi Névo refuse-t-il de s'exprimer ? Qui veut-il protéger par son silence ? Le père aurait-il pu forcer sa fille à accuser un innocent ? Entre le policier et le suspect commence un duel sous haute tension, qui va attirer dans son ballet de faux-semblants un jeune avocat idéaliste, le bras droit d'un boss de la mafia et un reporter prêt à tout pour décrocher le scoop de sa vie. Quand un deuxième viol est commis, la quête de la vérité devient une affaire de vie ou de mort...

 

 

Florian Vidal, avocat spécialiste des relations franco-africaines, favori de Richard Gratien, maillon essentiel de la Françafrique pour le secteur de l'armement, a été tué de manière atroce : brûlé vif près d'une piscine, un pneu enflammé autour du cou. Cinq ans plus tôt, Toussaint Kidjo, l'assistant de Lola Jost - de père français et de mère congolaise - avait été assassiné exactement de la même façon. Bouleversée par ce meurtre jamais élucidé, l'ex-commissaire du 10e avait anticipé sa retraite.
Le lien entre les deux affaires ne fait aucun doute. Pourtant, confrontées aux intérêts en jeu et aux milieux en présence, Lola et son amie américaine, Ingrid Diesel, s'inclinent et se résignent à collaborer avec Sacha Duguin, devenu Commandant à la Crim'...

 

 

Commenter cet article