Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tony Hillerman, Le Vent qui gémit: digne d'une tragédie shakespearienne.

Publié le

Tony Hillerman, Le Vent qui gémit: digne d'une tragédie shakespearienne.

Le vent qui gémit est le 15 ème roman (sur une série qui en compte 18) de Tony Hillerman qui s’inscrit dans le cadre de la police tribale navajo dans les Fours corners (là où convergent l’Arizona, l’Utah, le Colorado et le Nouveau Mexique). C’est plus particulièrement dans ce dernier état que se déroule l’action principale, autour de la ville de Gallup.

Un homme est retrouvé mort dans son pick up. L’agent Bernadette Manuelito est dépêchée sur place pour examiner l’affaire. Elle a beau être une enquêtrice très consciencieuse elle va avoir quelques problèmes avec sa hiérarchie. En effet, elle a été façonnée par la culture navajo aussi ne touche-t-elle pas le corps de crainte d’être contaminée par le chindi (c'est-à-dire l’esprit du mort) dont le contact peut apporter la maladie voire la mort. En agissant ainsi, elle se méprend sur les faits. Mise sur la touche, elle va se faire aider par le policier retraité Joe Leaphorn (bien connu des lecteurs d’Hillerman) qui va faire le lien avec une affaire vieille de quinze ans.

A l’aspect ethnologique passionnant comme toujours, l’auteur ajoute des légendes de mines perdues, de folie de l’or, d’innocence sacrifiée dans un univers qui rappelle les tragédies shakespeariennes.

Commenter cet article

Itzamna 26/12/2014 21:36

La lecture de Tony Hillerman date d'il y a sûrement plus de 15 ans ! Et j'en garde d'excellents souvenirs : j'aime beaucoup les aspects ethnographiques couplés à l'intrigue policière. Je devrai peut-être m'y replonger...

NEKO 27/12/2014 19:32

Je comprends que vous ayez envie de revenir à cet univers, c'est fascinant et Hillerman est un vrai conteur. J'ai d'ailleurs envie de découvrir plus son oeuvre.