Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Miles Corwin, Kind of blue: sous le signe de Harry Bosch.

Publié le

Miles Corwin, Kind of blue: sous le signe de Harry Bosch.

Résumé éditeur:

Avant, Ash Levine était flic aux Homicides à Los Angeles et sa vie avait un sens. Avant… la mort de Latisha Patton, témoin sous sa protection lors d’une affaire de meurtre. Miné par la culpabilité, Ash a démissionné et a perdu pied : dépression, divorce et cauchemars obsédants sur sa famille déportée. Un seul remède : reprendre du service et traquer les assassins de Latisha.

Mon avis:

Kind of blue est un roman qui permet de passer un moment agréable grâce à une histoire bien menée, riche en rebondissements qui pousse le lecteur à enchaîner les pages jusqu’à la résolution non pas d’une mais de deux enquêtes. Cela rappelle les premiers romans de Michael Connelly consacrés à Harry Bosch. En effet les deux flics ont beaucoup en commun : ils doivent affronter des traumatismes liés à la guerre (le Vietnam pour Bosch, le Liban pour Levine), ils ont tous deux des difficultés dans leur relation avec les femmes et éprouvent la même passion pour le jazz (le titre est d’ailleurs emprunté à un album de Miles Davies) sur lequel ils calent leurs humeurs et leurs états d’âme.

Il ne s’agit pas d’une vulgaire copie de la part de Miles Corwin mais d’une sorte d’hommage rendu à Connelly. Les deux hommes à l’instar de leurs personnages partagent beaucoup de choses, ils ont été chroniqueurs judiciaires au Los Angeles Time, sont donc imprégnés du système policier et juridique américain qui rend si réels leurs romans et ne manquent jamais de montrer leur fascination pour la tentaculaire Cité des Anges.

Commenter cet article